La pression de la réussite

La pression de la réussite peut être ressentie à plusieurs étapes de notre vie. Dans le contexte familial, et par conséquent scolaire, avec des parents qui veulent à tout prix que leurs enfants réussissent. Dans le cadre social, ça va plutôt se jouer à travers des influences, quelles proviennent des camarades de classes, de la famille, de la société, des médias et même de soi-même.

Définition :

Il y a plusieurs types de pression qui proviennent de notre entourage :

  • La pression familiale / scolaire : C’est bien connu, tous les parents veulent que leurs enfants réussissent. Les enfants ont parfois un emploi du temps de ministre comme aller à l’école la journée, faire une ou plusieurs activités extrascolaires dans la semaine après leurs classes, faire leurs devoirs le soir en rentrant, faire des révisions les fins de semaines et même en vacances.
  • La pression sociale : La pression sociale peut se définir comme étant une influence. Elles peuvent autant provenir des médias et de l’entourage que de soi-même. Plus précisément, elle tend à nous pousser à faire quelque chose. Elle peut tout simplement se transmettre avec une simple suggestion, demande et même un regard. On dira que celles-ci sont des influences directes. Il existe également des influences indirectes, comme par exemple voir plusieurs personnes faire la même chose, nous entraînant à faire pareil que les autres. La pression sociale peut être positive ou négative.

Causes :

Dans le cadre familial et scolaire : La pression de la réussite provient principalement du cadre familial. Les parents veulent que leurs enfants réussissent car parfois eux-mêmes ont été en situation d'échec à l'école, n’ont pas pu faire les études qu’ils auraient aimé à cause de leurs résultats trop faibles ou tout simplement qu’ils n’aient pas pris la bonne voie.

  • Avoir de bonnes notes
  • Progresser sans cesse
  • Être le premier de la classe
  • Le ressenti de la peur des parents que leurs enfants soit en situation d'échec

Dans le cadre social : la pression se fait à partir des influences des marques, de la popularité, de la mode, de la réputation. Les jeunes se sentent jugés en permanence donc ils font très attention à ce que l’on pense d’eux.

Aujourd’hui, ce sont principalement les réseaux sociaux qui sont en causes. En effet, sur ces réseaux, les jeunes peuvent voir tout ce qui se passe chez les autres. Ils vont penser que leur vie n’est pas assez intéressante pour attirer les “followers” donc ils vont vouloir faire comme ceux qui ont des milliers de followers. Ils vont parfois faire des choses, publier des contenus ou autre qui ne sont pas dans leurs habitudes ou tout simplement qui ne sont pas leur nature.

Conséquences :

C’est au moment de l’adolescence que l’on construit son identité et son image. C’est aussi la période la plus critique pour la pression sociale. Elle peut avoir des conséquences dévastatrices pour un jeune aussi bien sur sur l’aspect physique et psychologique que sur la santé mentale.

Psychologique

  • Crainte de ne pas être à la hauteur
  • Peur de l'échec
  • Absentéisme et refus d’aller à l’école
  • Anxiété, c’est-à-dire la peur intense d’échouer et de décevoir

Physique

  • Crises d’angoisse
  • Maux de tête et maux de ventre
  • Depressions
  • Troubles alimentaires et perte d’appétit
  • Troubles et manque de sommeil
  • Idées et tentatives de suicides dans le pire des cas